Une suggestion de lecture en ce mercredi!

Anxiété (les tribulations d’un anxieux chronique en quête de paix intérieure).

Anxiété : les tribulations d'un angoissé chronique... - Scott Stossel

Ma suggestion de cette semaine, est un livre que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire.

L’auteur est un journaliste américain, lui-même affublé de troubles anxieux assez sévères, dont l’anxiété généralisée ainsi que l’émétophobie. On suit l’auteur dans ses diverses recherches afin de trouver une façon de mieux gérer ses troubles qui lui font la vie dure. Il raconte avec humour des tranches de sa vie d’anxieux qui sont parfois extrêmement drôles.

Ce  livre n’est pas écrit pour vous aider à mieux vivre avec votre anxiété au quotidien. C’est plutôt  une vaste enquête à propos d’anxiété , à travers les époques de l’histoire. Il est aussi question de l’évolution des recherches sur l’anxiété , ainsi que des plus récentes découvertes à ce sujet.

Ce livre m’a fait un bien énorme. On y apprend que l’anxiété n’est pas limitée à notre siècle et que plusieurs hommes et femmes célèbres en ont été victimes. On se sent moins seule.Ça nous offre une nouvelle perspective l’anxiété. Comme si on prenait du recul face à la nôtre.

 

 

 

Publié dans Blogue | Commentaires fermés sur Une suggestion de lecture en ce mercredi!

L’anxiété mon amie ennemie!

Cette semaine, je vous partage le texte d’une lectrice -collaboratrice Catherine Langlais.

 Cette femme de 40 ans vit avec l’anxiété depuis l’âge de quinze ans. Elle essaie de la démystifier , de briser les tabous , d’en parler avec une dose d’humour !

Depuis quelque temps, j’ai cette relation amour-haine avec l’anxiété. Influencée par mes lectures (Nicole Bordeleau, Christophe André, Eckhart Tolle,) etc. Je sais et je sens que je dois l’accepter.

Lutter contre elle, c’est lui donner toute la place. Elle prend alors le contrôle de ta vie.L’accepter, lui donner de l’espace, c’est lui faire perdre du pouvoir sur moi.

J’tu folle ou ben c’est dur en  (*?&%$%#$#). D’abord, c’est difficile parce que ma réaction première quand une pensée anxieuse ou la  panique monte c’est : ah non merde pas encore! Pas moyen d’avoir la paix dans cette boîte à poux?

Et là pendant une période de temps indéterminée ( voir ici entre 15 minutes et quatre heures), je capote.

  • Comment vais-je faire?

  • Je ne suis pas capable!

  • Je suis épuisée!

  • J’aimerais mieux escalader le mont Everest en gougounes que ça !!!!

Et là je me rappelle mes enseignements ;

  • Accepte ce qui vient, respire avec. Cette pensée, les pensées passent comme les nuages dans le ciel !!!

 Ah ben oui c’est ben trop vrai ! Je  me suis encore fait  avoir ! Et on met en pratique le lâcher-prise sur cette pensée /situation. Lâcher-prise ! J’aurais bien aimé que ce soit inscrit quelque part dans mon ADN ça !!

Bref, ça désamorce la situation! J’y travaille depuis un bout de temps.

  • Tu n’es pas tes pensées, les pensées vont et viennent, baisse le volume  de  ton mental FM.

Juste quelques minutes, quelques minutes par jour même si :

  • Ça ne me tente pas

  • Je n’ai pas le temps

  • J’ai 10000 autres choses à faire

Go!!! On continue ! On ne lâche pas, c’est difficile, mais ça aide alors GO WITH THE FLOW comme on dit !!!

Catherine Langlais

Publié dans Collaboration, Réflexions | Commentaires fermés sur L’anxiété mon amie ennemie!

De retour pour la suggestion du mercredi!

Cette semaine ,ma suggestion est anglais. C’est une application gratuite pour faire du yoga!

Je crois que j’en ai déjà parlé, mais à l’époque ,je l’utilisais sporadiquement.

Depuis déjà presqu’un mois, je suis plus assidue (3x semaine au minimum). Je l’adore.

On peut choisir notre niveau ( débutant 1 et 2 ,intermédiaire 1 et 2 et avancé). J’ai débuté par débutant niveau 1, histoire de me rendre la vie plus facile avec l’anglais. Vous avez aussi le choix entre 4 sortes de pratiques ( courte, longue, restaurateur et quick flow). Il faut aussi choisir la durée de notre pratique , cette dernière pouvant varier de 20 à 50 min. Pour avoir plus de choix d’options,il faut payer.

Malgré le fait que ce soit en anglais ,il est facile de suivre le modèle à l’écran. Au fur et à mesure qu’on avance dans notre pratique, on comprends plus facilement car les mouvements et les mots se répète souvent.

J’ai essayé toutes les pratiques et je suis ravie . Le restaurateur est tout indiqué si vous n’avez pas d’énergie.

Chaque fois que je termine un séance ,je me sens tellement bien et relax!

*Ne vous en faites pas , je n’ai pas encore fait la position sur la photo.

https://www.downdogapp.com

Bonne pratique!

 

Publié dans Blogue, Tranches de vie | Commentaires fermés sur De retour pour la suggestion du mercredi!

Je n’ai plus vingt ans….Heureusement

Je sais, normalement tout le monde souhaiterait retrouver ses vingt ans. Et bien pas moi! Ma vingtaine fut pour moi une période très anxiogène. J’avais l’impression de jouer ma vie à chacune des décisions que je prenais, de porter tout le poids du monde sur mes épaules.

C’est quand même vrai que les décisions que l’on prend dans la vingtaine sont importantes, certaines plus que d’autres. Pour moi, avec cette anxiété qui me taraudait continuellement, je croyais que chaque décision pouvait soit me promettre un bel et brillant avenir, soit m’envoyer directement en prison sans passer go ni réclamer 200$!

La somme des décisions que l’on doit prendre dans la vingtaine (et un peu avant) est souvent astronomique :

  • Je veux faire quoi dans la vie?

  • Cégep?

  • Université?

  • Ici ou ailleurs?

  • Enfants ou pas ?

  • La ville ou la campagne?

  • Appartement ou maison?

  • Continuer à étudier ou non?

  • Aller sur le marché du travail?

  • Prendre de bonnes habitudes de vie?

  • Profiter  de la vie maintenant?

  • Épargner ou rembourser mes prêts et bourses au plus vite?

  • REER ou pas?

Alors que je tergiversais encore une fois à propos de mon avenir au Cégep, j’ai croisé la route d’une enseignante extraordinaire qui m’a dit : Voici une citation d’Albert Jacquart, je crois qu’elle s’applique vraiment à toi.

À quoi bon courir si vite si l’on ignore la bonne direction!

Bang ! En plein dans le mile! Je cherchais à tout prix à prendre les meilleures décisions. J’allais dans tous les sens, mais j’ignorais  ce que je voulais vraiment. Il me fallait absolument faire mon choix pour l’université et le bon du premier coup cette fois!

 On revient encore une fois à cette fameuse intolérance à l’incertitude! J’aimais mieux prendre une décision le plus vite possible que de vivre dans l’incertitude. Pourtant à la fin ,ça m’a certainement pris le même temps pour en arriver où j’en suis. J’ai tellement changé d’idée souvent.

Oui ,nous sommes la somme de nos décisions. Cependant, je sais aujourd’hui (ce que j’aurais tellement aimé savoir à cette époque) que :

  • C’est impossible de tout prévoir (surtout à long terme)

  • Tout n’est pas tout noir ou tout blanc

  • Ce que l’on peut prendre pour une mauvaise décision peut se révéler plus tard être avoir beaucoup de répercussions positives

  • Les mauvaises décisions se prennent souvent lorsqu’on réfléchit trop

  • Les bonnes elles, se prennent le plus souvent en écoutant son cœur, son instinct (c’est cliché, je sais)

  • Vouloir que tout soit toujours parfait est un piège!

  • Il n’y a pas qu’un chemin qui mène au succès et au bonheur

  • Ce qui convient aux autres ne te convient peut-être pas

  • Se tromper, réessayer, changer de chemin ne fait pas de toi une moins bonne personne

  • On regrette plus souvent les décisions prises de façon calculée, raisonnables, mais plus rarement celles prises avec notre cœur.

  • Pour mieux sauter, il faut parfois reculer (j’applique toujours cette pensée dans ma vie) comme quoi prendre du recul n’est pas régresser ou perdre. C’est parfois essentiel pour avoir une meilleure vision.

Donc  je ne m’ennuie pas de mes vingt ans. Bon, il y a bien quelques aspects sur lesquels je pourrais bien revenir en arrière (mon poids, ma vue, mes rides…). Globalement cependant, c’est tellement plus ensoleillé aujourd’hui qu’à vingt ans. Comme quoi,  vieillir  n’a pas que des mauvais côtés.

 

Publié dans Réflexions, Tranches de vie | Commentaires fermés sur Je n’ai plus vingt ans….Heureusement

Ce que je ne fais plus ,pour être moins anxieuse!

 

  • Écouter les informations télévisées avant de me coucher.

Pendant une grande partie de mon adolescence et de ma vie adulte, j’avais pour habitude d’écouter le journal télévisé avant de me coucher. Un jour, j’ai réalisé que ça me mettait dans un état parfois proche de la panique (surtout lorsqu’il était question de toutes les atrocités et guerres de par le monde).

Je me couchais parfois avec une boule dans la gorge et l’Impression d’avoir comme un poids qui m’empêchait de respirer profondément. Les conditions idéales pour des  nuits d’insomnie ou du moins des nuits passablement agitées. J’ai donc pris la décision d’écouter les nouvelles à l’heure du souper et plus du tout avant de me coucher. Ça a vraiment fait une différence dans ma vie. Je me sens moins envahie par toutes ces mauvaises nouvelles sur lesquelles je n’ai la plupart du temps aucun contrôle.

  • Consulter mon cellulaire dans l’heure précédent le coucher.

On en parle souvent comme une stratégie pour un meilleur sommeil parce que la lumière bleue retarde le signal du sommeil. C’est vrai pour moi, mais ça va plus loin. Comme mon cerveau a une mauvaise tendance à s’activer le soir au coucher, c’est encore pire si j’ai eu la mauvaise idée de consulter Facebook ou encore pire Pinterest juste avant.

Mon esprit a alors fait le plein d’idées de toutes sortes à explorer et se met ainsi en mode exploratoire juste au moment où je veux dormir et être en paix. En décrochant des écrans une heure ou plus avant l’heure du dodo, je minimise les chances que mon hamster se mette en mode course au moment le moins opportun. Déjà simplement en mode marche lente (je n’ai pas encore trouvé le mode arrêt) ce n’est pas toujours facile.

  • Boire deux cafés (caféinés) en ligne ou plus de deux cafés par jour (l’idéal étant un café avant midi)

J’adore le café alors pour moi ça a vraiment été un tour de force de diminuer et dans certaines périodes de me limiter au décaféiné. Seulement, je me rendais compte que si je prenais plus d’un café et (genre lors d’un brunch ou d’un repas du matin qui s’éternise) surtout un à la suite de l’autre, je devenais beaucoup plus fébrile.

Qui dit fébrilité dans mon cas dit maintenant anxiété. Je n’avais pas fait l’association avant, mais cet état de fait n’a pas dû m’aider beaucoup dans ma vingtaine ni lorsque mes enfants étaient plus jeunes.

Dans la vingtaine, j’ai commencé à boire du café pour me tenir éveillée à l’université. Plus tard, lorsque mes enfants sont arrivés, ce fut une question de survie histoire de ne pas m’endormir debout !!!

Le café, c’est comme un cercle vicieux. C’est bon, ça nous garde éveillés le jour, mais dans mon cas quand j’en prenais trop, ça me gardait éveillée aussi la nuit. Donc j’en avais besoin de plus le lendemain et ainsi de suite. De plus je devenais comme hyper vigilente et plutôt hyperactive.

J’ai parfois des rechutes de café. Je vois tout de suite l’effet sur mon sommeil et mon anxiété. Donc je découvre de plus en plus de très bons cafés décaféinés!

  • Être inactive physiquement

Ça aussi c’est un autre cercle vicieux. En période d’anxiété, ma tendance naturelle est au repli sur moi. Je n’ai jamais assez de temps ou d’énergie pour m’activer physiquement.

Pourtant, dès que je réussis à me botter le derrière et à aller marcher ne serait-ce que 15 min, je me sens déjà plus relax et moins tendue. Maintenant, je m’efforce constamment de lutter contre ma tendance naturelle au repli et à l’inactivité (en période d’anxiété) et je m’active.

J’ai reçu en cadeau une montre qui enregistre mes pas et qui m’avertit lorsque je suis assise depuis plus de deux heures (pas la nuit…). Ça me motive à atteindre mon objectif de 12000 pas par jour (au premier niveau!!!).

C’est bien pour moi qui ai aussi la procrastination facile. Avant d’avoir cette montre, je me disais souvent bof j’ai assez bougé pour aujourd’hui. Maintenant, je ne peux plus me mentir. Pour ceux que ça intéresse, je sais qu’il y a aussi plusieurs applications gratuites pour les cellulaires.

 

Publié dans Blogue, Réflexions, Tranches de vie | Commentaires fermés sur Ce que je ne fais plus ,pour être moins anxieuse!